Novembre 2011

 

La perruche de Bourkes

Neopsephotus bourkii (Gould, 1841)

P.R. 2011
H.W.J. van der Linden
Traduction: William Vanbeginne

Territoire:
L'intérieur de l'Australie centrale et du sud

Description:
Longueur: 19 cm
Mâle: la bande frontale et la ligne des sourcils est de couleur bleu ultramarine pâle.  La zone entre les oreilles et les yeux, la partie antérieure des joues et une fine bande autour des yeux, convergeant finement derrière l'oeil de couleur blanc sale.  Le dessus de la tête, l'arrière de la tête et le cou est brun foncé avec un reflet rose foncé.  Les joues, cou, la région de la gorge et la partie centrale de la poitrine sont d'un rose profond avec un dessin en caille brun foncé (petites plumes brun foncé avec un zoom d'environ 2 mm de large rose profond).  Les côtés de la poitrine sont un peu plus foncés, plus de brun et moins de rose.  Le manteau, le dos et le croupion sont de couleur brun terre.  Le ventre est rose, rouge, les cuisses, flancs et la région anale sont de couleur bleu ultramarine pale.  Le bleu s’étend jusqu'aux cotés du croupion.  La couverture alaire est de couleur brun terre, les plumes individuelles sont bordées de jaune, ce qui donne à la couverture alaire un effet écailler.  La courbure de l’aile, les plumes du pouce et le bord de l’aile est de couleur bleue ultramarine.  Les rémiges et la couverture alaire primaire est couleur brun terre avec l’étendard violet, bleu.  La couverture supérieure de la queue est également couleur brun terre et les étendards sont irisés d’un reflet bleu.  Les plumes inférieures du dessous de la queue sont  noires, brun.  La partie intérieure des plumes de la queue qui continuent graduellement en position fermées est d’un blanc sale. L’iris est brun foncé, le bec grisâtre, couleur corne, la cire varie de brun à brun, gris.  Les pattes sont grisâtres brunes et les ongles gris, noir.
Femelle: Elle a une bande frontale très fine de couleur blanche sale. La fine bande, d’un blanc sale, autour des yeux et sur la partie antérieure des joues est un peu plus importante que chez le mâle.  En règle générale, elle est un peu plus pâle de couleur.  Les femelles montrent sous les ailes une bande alaire blanche.  Pour le reste, elle est identique au mâle.
Attention : Suite au processus de domestication, qui est déjà bien avancé chez la perruche de Bourkes, les oiseaux nés en captivité, suite à des sélections, sont maintenant 25% plus grandes que celles qui vivent en liberté dans leur pays d’origine.  Un oiseau bien proportionné obtient déjà maintenant facilement une taille de 24 cm. 
En plus des perruches de Bourkes avec les couvertures alaires dont les petites plumes sont ourlées de jaune, l’on connaît en captivité une variété avec les petites plumes ourlées de rouge, brun.

Informations générales
Très longtemps, la perruche de Bourkes a été cataloguée dans le génus Neophema.  Un nombre d’ornithologues, de plus en plus nombreux, est d’opinion que cette perruche n’appartient pas à ce génus et ont classifié cette espèce dans un génus séparé appelé Neopsephotus.
Les perruches de Bourkes appartiennent aux espèces généralement bien détenues avec lesquelles il y a de nombreuses reproductions.  C’est aussi un oiseau qui est très approprié pour les amateurs débutants.

Loi Budep
Elle appartient aux espèces vulnérables et tombe sous l’article 3a de la loi Budep/ liste II mais il n’y a pas d’obligations administratives.

Comportement
Il s’agit d’un oiseau pacifique qui ne fait presque pas de bruit et qui est actif uniquement dans les premières et dernières heures du jour.  Il est confiant et calme de nature et facile à détenir.  Il n’a quasiment pas d’envies de ronger et son besoin de baignade dépend d’individu à individu.  Il supporte bien le gel sec mais est sensible au brouillard froid et humide comme nous le connaissons ici en automne et en hiver.  Les oiseaux aiment bien gratter le sol et sont donc sensibles aux infections par les vers.  Ils sont aussi sensibles aux infections aux yeux.

Logement et soins
Il est préférable de les loger par couples dans une volière couverte de dimensions minimales: (L x l x h) 2 x 1 x 2 m (3 m de long est encore meilleur) avec joint une volière intérieure que l'on peut chauffer avec au minimum 1,5 m² de superficie au sol.
Pendant la période d'élevage il est possible de les loger temporairement dans de grandes cages d'élevage (par ex: 100 x 60 x 80 cm haut) mais ensuite les oiseaux doivent pouvoir disposer d'un espace plus grand pour pouvoir prévenir une perte de condition.  Il est aussi possible de les loger dans une volière commune.  Il faut leur fournir chaque jour de l'eau fraîche.  Donnez-leur le plus possible des perchoirs fait de branches fraîches.  Il faut les vermifuger deux fois par an.

Alimentation
Il faut leur présenter un mélange varié de graines pour grandes perruches où il n'y a qu'un pourcentage faible de graines riches en graisses comme les graines de Niger, chanvre et graines de tournesol.  En plus de cela, de la pâtée à l'œuf (rationnée), différents végétaux verts, surtout des graines d'herbes mi mûres, des graines de mauvaises herbes mi-mûres et du millet.  Chaque jour il faut leur donner de l'eau de boisson fraîche et veiller à ce qu'ils ont toujours des cailloux pour l'estomac et du grit.  Pendant la période de reproduction, vous pouvez éventuellement rendre la pâtée humide avec des graines germées ou de la carotte râpée.  Ils aiment bien aussi le vieux pain brun trempé dans le lait, les graines germées et surtout le millet germé.

Elevage
L'élevage réussi presque toujours après de bons soins et il n'est pas difficile avec ces oiseaux.  Les oiseaux pour l'élevage doivent être âgés d'au moins un an.  En volières extérieures, l'élevage commence à partir d'avril / mai et en volières intérieures à partir de mars.  Un nichoir bûche d'un diamètre de 15 cm et une hauteur de 30 cm ou un nichoir de propre construction avec une superficie au sol de 20 x 20 cm et une hauteur de 30 cm avec un trou d'entré de 5 à 6 cm convient parfaitement.  De même, des nichoirs horizontaux conviennent aussi.  Sur le sol, placez une couche de bois vermoulu ou un mélange de tourbe et de copeaux de bois.  Il est préférable de fixer le nichoir dans la partie couverte de la volière.  Les oeufs sont pondus chaque jour et la grandeur d'une ponte peut varier de 4 à 8 oeufs.  La femelle couve seule pendant 18 jours et les poussins restent environ 4 semaines au nid.  Les premiers jours après que les poussins ont quitté le nid, ils sont fort sauvages et ont très peur et ainsi volent contre tout, ce qui fait que le risque de blessures est grand.  Pour cela, il vaut mieux protéger le dessus et la partie  la plus éloignée de la volière avec des branches de pins ou de genêt.  Une fois que les jeunes ont quitté le nid, ils sont encore nourris par les parents pendant deux semaines.  Trois nichés par an n'est pas une exception mais il est préférable d'enlever le nichoir après 2 pontes afin de ne pas épuiser les adultes.
Les perruches de Bourkes sont d'excellents parents nourriciers pour les espèces du génus Neophema

Mutations
Fallow (bronze fallow): autosomnal récessif
Pâle fallow: autosomnal récessif
Panaché: autosomnal récessif
Opaline (rose): lié au sexe récessif
Faded: autosomnal récessif (pas en Europe)
Ino: lié au sexe récessif
Violet: autosomnal co-dominant
Ourlé: autosomnal récessif
Récessif panaché: autosomnal récessif
Cinnamon (l'existence n'est pas sure irréfutable: cinnamon transmet ses gènes par définition lié au sexe récessif
Pallid: (la mutation est encore sous recherches) lié au sexe récessif

 

Photos: Gilbert Nihoul