Octobre 2018



L’élevage de la perruche Catherine


Bolborhynchus lineola

P.R. octobre 2018
Retravaillé par E. Holvoet
Choix des photos : Dirk Loodts
Traduction : William Vanbeginne


La perruche Catherine fait partie de la famille des gros becs et la caractéristique la plus frappante de ces oiseaux est bien leur bec.  Celui-ci est relativement compact et robuste en comparaison de leur grandeur.  Pour les plus enthousiastes des amateurs de petits oiseaux ou parce qu’ils n’ont à leur disposition que peu de place, alors ces petits oiseaux sont le choix idéal.
Ils ont un cri agréable qui se fait surtout entendre au moment du nourrissage et en comparaison avec la plupart des autres conures, ils sont en fait peu bruyants mais ont quand même une forte personnalité.

Perruche Catherine en mutation turquoise.
Photo : J. Verhagen

Dans la nature

La forme nominale B. l. lineola habite l’Amérique centrale depuis le sud du Mexique jusqu’à l’est du Panama.
Une seconde sous-espèce B. L. Tigrinus se retrouve en Amérique du Sud le long de la cordillère des Andes à des hauteurs entre 1500 et 3000 m, du nord de la Colombie et nord-ouest du Venezuela jusqu’au nord – ouest de l’Equateur et le centre du Pérou.
A certains de ces endroits ils se retrouvent en grands nombres.

Quelques oiseaux couleur sauvage.  Photo : J. Verhagen


Description

Ce sont des oiseaux d’une longueur entre 16 et 17 cm et leur courte queue ne mesure que 6cm.  Ils pèsent environ 50 gr.
La perruche Catherine est principalement verte fortement infiltrée de noir.  Le front est jaune, vert et la couronne possède un reflet bleu.  Les plumes sur l’arrière de la tête et le cou sont chez la plupart des oiseaux liserés de noir.  Les flancs et les côtés de la poitrine sont vert olive alors que chaque plume se termine sur une couleur verdâtre noire.  La courbure de l’aile est également noire.  Les cuisses sont jaune, vert et la couverture inférieure de l’aile est bleu, vert.  Le dessus de la queue est vert foncé avec de large pointes noires, le dessous de la queue est vert foncé.  Le bec est de couleur corne, le cercle de l’œil est gris, l’iris est gris foncé, la cire est blanchâtre et les pattes couleur chair.
Au premier abord, les mâles et femelles se ressemblent très fort.
En Europe, les Etats Unis et le Canada, ces oiseaux sont détenus et élevés en grands nombre alors qu’en Australie elles ne se retrouvent que très peu dans les volières.
Elles s’adaptent très vite à leur volière de même qu’à la température locale.

Cages d’élevage qui conviennent pour les perruches Catherine.  Photo : G. Verlinden

La détention

Il est possible de les faire reproduire aussi bien dans une volière spacieuse que dans une cage d’élevage.  Nous les détenons dans des cages d’élevage pour inséparables de 50 x 50 x 50 cm par couples séparés et les jeunes et les oiseaux de réserve pouvaient voler dans une volière spacieuse.  Ils aiment aussi beaucoup prendre un bain.

Un nid de jeunes perruches Catherine bleue.  Photo : D. Dejonghe

L’alimentation

Les perruches Catherine ont un assez grand appétit et sont presque toute la journée occupées à manger.  Les graines forment 50 % de leur alimentation dont différentes sortes de millet.  Ils aiment beaucoup l’avoine mais ceci est une graine que l’on ne conseille pas.
En plus de cela, une grande quantité de fruits et légumes dont de la carotte, de la patate douce, de la courgette zucchini, du brocoli, de la salade, de la pomme, des raisins, de l’orange, de la pomme grenade, du maïs sucré et des lychees (si disponible).  Lorsque c’est nécessaire, des graines germées avec de la pâtée à l’œuf et des biscottes.
Lorsqu’il y a des jeunes au nid, nous augmentons la quantité de graines germées, du maïs sucré et de la pâtée à l’œuf.

Lors du début de la saison de reproduction, nous veillons à récolter des graines sauvages et des fleurs à des endroits où aucuns insecticides ne sont employés.  C’est un complément qui est la bienvenue dans la diète des oiseaux.
Les jeunes oiseaux vont montrer beaucoup plus d’intérêt dans de la nourriture douce, des fruits et des légumes.  Une fois que les jeunes s’envolent du nid, nous leur donnons chaque jour une quantité assez importante de nourriture pour petites perruches.

Catherine Lutino : Photo : D. Dejonghe

Les graines germées sont légèrement saupoudrées d’un supplément en calcium alors que la nourriture fraiche est saupoudrée d’une poudre vitaminée afin que nous soyons sûr que nos oiseaux reçoivent chaque jour leurs besoins journaliers en calcium et vitamines.
Il faut de l’eau fraiche chaque jour si l’on veut garder des oiseaux en bonne santé.  Ces oiseaux ont un métabolisme incroyable et j’étais vraiment étonné de voir combien de nourriture ces oiseaux mangent sur une période courte et en comparaison avec les perruches ondulées, leurs fientes sont gigantesques, surtout après un repas fait de fruits.
Lorsque leurs fientes sont plus liquides que normalement alors un éleveur non expérimenté penserait directement à de la diarrhée.  Pensez-y donc, ceci est normal et pas de panique.

A gauche de la pâtée à l’œuf, au milieu un mélange de graine et à droite des graines germées.
  Photo : G. Verlinden

L’élevage

Les perruches Catherine sont très rapidement matures sexuellement et peuvent déjà se reproduire après 6 à 9 mois bien que je trouve cela un peu trop tôt.  Les jeunes oiseaux ont plus de problèmes de mal de ponte même si on leur donne le calcium qu’ils ont besoin.
Donc un bon conseil, attendez encore quelques mois pour commencer à les faire élever afin que les oiseaux deviennent encore un peu plus forts.  Lorsqu’ils sont âgés d’environ un an alors la reproduction ne doit plus poser aucun problème.
Lorsque l’on va loger deux femelles avec un mâle dans une cage, alors il va très rapidement choisir une des femelles et pensez-y, les couples qui ont été formés de cette manière produisent en général plus de jeunes.  Ils ont des pontes entre 3 et 7 œufs et chez les couples forcés, la plupart seront non fécondés alors que des couples idéaux arrivent à élever sans problèmes de 2 à 4 jeunes et de bons éleveurs qui élèvent bien à la main vont pouvoir encore rehausser ces chiffres.

Jeunes de 6 semaines en mutation Violet D Turquoise.
Photo : J. Verhagen

Nous ne conseillons certainement pas l’élevage à la main chez un éleveur débutant car les jeunes oiseaux ne sont pas plus grands que l’ongle du petit doigt à la naissance.
Ils grandissent à peine les 3 à 5 premiers jours même avec des nourrissages toutes les 90 minutes.  Ensuite ils vont grandir très vite pour être indépendants au bout de 6 à 8 semaines.
Chez nous, ces oiseaux se reproduisent quasiment toute l’année si la température est tenue à l’œil et que l’on ne les confronte pas au froid de la température négative.  Il faut leur donner un nichoir de 25 x 15 x 15 cm ou un nichoir droit de 15 x 15 x 30 cm avec un trou d’entrée de 5 cm de diamètre.
La plupart des éleveurs emploient des fibres de coco comme matériau pour le nid afin qu’ils puissent construire un nid en forme de tunnel mais je connais aussi des éleveurs qui emploient simplement des copeaux de bois qui sont au fond du nid.
Il ne faut pas exagérer dans le contrôle du nid.
La femelle commence à couver après la ponte du second œuf et le mâle va venir l’aider pendant les 20 à 21 jours de couvaison.
Les jeunes quittent le nid au bout de 6 à 8 semaines et certains couples élèvent facilement 3 nichées.
Ces oiseaux vivent normalement une dizaine d’années mais il y en a qui sont connus comme étant plus âgés.

Leur comportement en captivité

Les perruches Catherine passent beaucoup de temps accroché au grillage de leur cage, que ce soit à droite, à gauche ou la tête en bas, en fait elles sont toujours en mouvement, intéressant à voir.
Lorsqu’elles sont dérangées, elles plongent en panique vers le fond de la cage ou de la volière avec de grands cris et frappant brutalement avec leurs ailes.
Pour les attraper, on n’a pas besoin d’un filet car elles se laissent prendre facilement et qu’elles ne mordent pratiquement pas.

Mutations de couleur

Actuellement il existe un grand nombre de mutations de couleurs de cette espèce dont l’aile grise, turquoise, lutino.
Il existe aussi un facteur foncé et un facteur double foncé (DF) qui nous permet de réaliser différentes variations dans les couleurs normales, jaune d’œuf foncé vert, turquoise foncé (cobalt), crème-ino et turquoise double foncé (mauve).
Il parait qu’entre temps des oiseaux panachés auraient fait leur apparition.

En dehors de ces facteurs cités nous pouvons fortement conseiller les perruches Catherine car ce sont des oiseaux très gentils.