Avril 2014


La quarantaine, êtes vous prêts pour cela ?



P.R. avril 2014
Cock van Noort
Traduction : William Vanbeginne

L’emploi de quarantaine n’est pas aussi effrayant que le titre le fait penser, mais bien quelque chose qui est justifié lorsque l‘on détient des oiseaux.  Le dictionnaire définit quarantaine comme suit : Garder quelque chose ou quelqu’un, écarté des autres pour éviter la propagation d’une maladie contagieuse.  Détention, isolation et autres mesures prises pour éviter la propagation d’une maladie contagieuse.

Quand faut-il faire une quarantaine ?
Presque tout le monde dit qu’ils gardent en quarantaine leurs nouveaux oiseaux.  Mais il est cependant surprenant de voir combien ne font aucun effort pour garder séparé de leur collection les nouveaux oiseaux achetés.  Souvent certaines personnes pensent que peut faire une si petite perruche.  Mais les petites perruches peuvent aussi être porteuses de maladies terribles qui peuvent même tuer les plus grands perroquets.  Une des plus grandes méprises de certains éleveurs expérimentés est qu’ils peuvent voir, à leurs signes extérieurs, si un oiseau est malade, seulement en le regardant.  J’aimerai qu’ils puissent le faire mais, malheureusement, lorsqu’un oiseau montre des signes extérieurs de maladie, alors il est déjà malade, fort malade.  Dans la nature, les oiseaux sont une source de nourriture pour beaucoup de prédateurs, donc lorsqu’un oiseau est malade, il va attirer les prédateurs.  Ainsi, les autres oiseaux du groupe vont pourchasser l’oiseau et le bannir du groupe.  Instinctivement, l’oiseau sait qu’il ne va survivre seul s’il montre des signes de maladie.  Donc, il va essayer de fonctionner normalement le plus longtemps possible jusqu’à ce que cela n’aille vraiment plus.  Gardez ceci en mémoire dès que vous pensez à rajouter un ou plusieurs nouveaux oiseaux à votre collection.
Lorsque vous introduisez des animaux vivants dans un nouvel environnement et l’espace de vie est partagée avec d’autres animaux, il existe toujours la possibilité d’introduction d’insectes ou parasites, bactéries, traces, infections ou même de virus.  Votre rail de sécurité pour éviter cela est la quarantaine de votre nouvel oiseau avant l’introduction de celui-ci avec le reste de votre collection.
Placer directement un nouvel oiseau dans une collection, c’est comme jouer à la roulette russe.  C’est un risque avec comme mise, pas la question si vos oiseaux vont devenir malades mais quand ils vont le devenir.
Malheureusement, il y a aussi beaucoup de détenteurs d’oiseaux qui considèrent la quarantaine comme une procédure réclamée, uniquement destinée pour les plus grands éleveurs ou ceux qui importent et exportent des oiseaux.  Ils considèrent la quarantaine comme une incommodité et veulent profiter le plus rapidement de leur nouvelle acquisition dans leurs volières.  Mais les psittacidés peuvent chacun être porteurs d’une des onze sortes de virus contagieux qui peuvent aussi être mortels pour les autres oiseaux.  Donc la quarantaine peut littéralement faire la différence entre la vie et la mort de votre collection d’oiseaux.
Le placement en quarantaine est là pour vous protéger, comme propriétaire d’oiseaux de même que votre famille et vos oiseaux.
Bien que la plupart des gens semblent comprendre qu’il y a des bactéries, virus etc… qui sont en rapport avec la santé humaine, ils agissent comme s’ils n’existent pas lorsqu’il s’agit de leurs oiseaux.  Du fait qu’ils ne peuvent pas les voir, ils supposent qu’ils ne sont pas présents.  Ils pensent que rien de grave ne peut leur arriver.  S’il y a cependant une maladie parmi vos oiseaux, vous aurez besoin de plus de temps pour arriver à la sortir de votre élevage que le temps que dure une quarantaine.
Une autre petite chose avec laquelle il faut être prudent, c’est lorsque vous soignez les oiseaux d’un ami, pendant la période de vacance par exemple.  Ceci n’est pas une insulte envers votre ami mais plutôt une bonne habitude de soins de votre part pour vos oiseaux et ses oiseaux.  La même chose est valable lorsque vous vendez vos oiseaux à un bon ami.  Vous ne devez jamais vous sentir insulté lorsqu’il va placer ces oiseaux en quarantaine et qu’ainsi il vous donnerait l’impression que vous ne soignez pas bien vos oiseaux.  Une règle d’or pour les amateurs d’oiseaux devrait être qu’il est important de placer les nouveaux oiseaux dans une période de quarantaine « d’où qu’ils viennent » avant l’introduction dans une collection existante.  Ceci pour deux raisons importantes.
1)    Le risque considérable que le nouvel oiseau apporte des maladies contagieuses dans votre collection.  Souvent vous ne devez pas uniquement suivre la procédure de quarantaine standard lors de l’achat de nouveaux oiseaux mais aussi lorsque vous ramenez des oiseaux à la maison qui ont été à une exposition, show ou bourse ou après la visite à un vétérinaire ou quelque part d’autre  où ils ont eu un contact avec d’autres oiseaux.
2)    Habituer votre collection d’oiseaux aux sons des nouveaux oiseaux.
La période de quarantaine est également idéale pour habituer les nouveaux oiseaux à votre système de soins. Ceci aidera aussi au niveau stress que normalement chaque oiseau va ressentir lors du passage envers un nouveau soigneur et du nouveau système de soins. 

L’espace de quarantaine et la période
Certaines personnes mettent un nouvel oiseau pendant quelques jours, séparé, dans une cage dans le même espace que leurs autres oiseaux.  Voilà ce qu’ils considèrent comme une procédure de quarantaine adéquate.  Souvent cette cage n’est pas seulement dans le même espace mais aussi placée juste à côté d’un autre oiseau pour s’habituer l’un à l’autre.  Pour une vraie situation de quarantaine, l’oiseau doit être logé dans un endroit séparé, le plus loin possible des autres oiseaux.  Idéalement, les oiseaux en quarantaine sont totalement isolés de tous animaux présents dans la maison.  La détention de nouveaux oiseaux chez un voisin ou amis est une situation idéale, s’ils sont ouverts à cette idée.  Si cela n’est pas possible, les oiseaux doivent être logés le plus loin possible d’autres animaux de compagnie, de préférence dans un endroit avec une fenêtre séparée afin d’éviter la pollution de l’air intérieur.  Il est possible avant de commencer la période de quarantaine de faire passer un contrôle de santé par un vétérinaire aviaire qualifié.  Peut-être une question bizarre, vos nouveaux oiseaux sont probablement sains mais qu’en est-il de vos oiseaux ?  Quelle maladie peuvent-ils répandre vers vos nouveaux oiseaux ?

Le pas suivant est la durée de la période de quarantaine.  Le but est de garder un oiseau en quarantaine aussi longtemps qu’une maladie sous-jacente peut-être déterminée des anomalies porteuses qui vont devenir actives et visibles pendant la période de quarantaine.
Du fait de la longue période d’incubation de certaines maladies, la meilleure période de quarantaine et donc totalement isolé, est de minimum 40 jours.  Ces 40 jours est une bonne période mais 60 jours est encore une meilleure période qu’un oiseau doit être isolé des autres oiseaux.  Attention, ne pas rajouter de nouveaux oiseaux dans l’espace de quarantaine si des oiseaux y sont déjà présents.  Si vous rajoutez un nouvel oiseau, alors la période de quarantaine recommence à zéro pour tous les oiseaux qui sont présents dans l’espace.

Quelques conditions importantes avant de travailler dans la quarantaine.
1)    Toujours soigner et nourrir votre collection d’oiseaux existante avant de soigner les oiseaux dans la quarantaine.
2)    Prévoyez un cache poussière ou d’autres vêtements à l’entrée de la quarantaine avec une paire de chaussons ou de sabots que vous emploierez uniquement là et quelques sacs poubelles propres et vides pour pouvoir dissocier les déchets.  Ceci vous empêchera que par accident vous emporterez quelque chose de contaminé de l’espace de quarantaine sur vos vêtements ou collés à vos chaussures.
3)    Faites éventuellement un bain de pied en remplissant un bac plastique avec une solution désinfectante pour vos chaussures et marchez y dedans en rentrant et sortant de l’espace de quarantaine.
Cette espèce de routine va bien entendu compliquer votre journée mais indépendamment des circonstances, ce protocole de quarantaine va sauver la vie de vos oiseaux.

Lorsque la quarantaine est finie.
Dès que la période de quarantaine est terminée, il est aussi important de prendre le temps pour l’introduction des nouveaux oiseaux.  Ne partez jamais du principe que deux oiseaux de la même espèce vont directement s’entendre.  Même des psittacidés de la même espèce ne vont pas spécialement  devenir directement les meilleurs amis.  Souvent un des oiseaux va essayer de faire valoir sa dominance sur les autres.  Ceci peut amener des bagarres ennuyantes si vous n’êtes pas très prudent.  Pour aider les oiseaux à apprendre à se connaître lentement, une cage avec le nouvel oiseau peut être placée pendant quelques jours à côté ou dans la volière du premier oiseau.  Au fur et à mesure qu’ils s’habituent l’un à l’autre, ils vont montrer des signes qu’ils peuvent être logés ensemble.  Même à ce moment-là, il est possible que certains oiseaux plus âgés montrent un comportement jaloux lors de l’interaction avec le nouvel oiseau avant qu’ils ne soient d’accord d’accepter le nouveau venu comme membre du groupe.  Même lorsque les oiseaux sont calmement ensemble dans le nouvel espace, il est possible que cela prenne un peu de temps avant qu’ils ne soient perchés l’un à côté de l’autre. 

La conclusion finale est que la quarantaine est chronophage, ennuyeuse et que cela prend beaucoup de temps.  Cependant, elle épargne aussi la vie de beaucoup d’oiseaux et évite que beaucoup d’autres deviennent malades.