Juin 2012

Pourquoi le fait de peser un oiseau peut sauver sa vie

 

Texte et photos: Daniel Pax
Traduction: William Vanbeginne

 

Ceci vous semble une donnée absurde et vous n’en comprenez pas l'utilité ?
Lisez donc ce qui suit et ne pensez pas, bah,! je le verrai bien à temps.
Justement, vous le verrez, mais alors il est possible que ce soit déjà fatal, et que dans certains cas votre oiseau ne peut plus être sauvé.

Dans la nature
Dans la nature, à l’état sauvage, toutes les espèces d’oiseaux cachent leur maladie.  Ils font cela pour se protéger contre les prédateurs et pour éviter qu’ils soient « bannis » et/ou délaissés par leurs propres congénères.
Ce comportement semble logique, mais ….. et voilà tout le problème:  Notre perroquet « à la maison », fait la même chose.
Tout comme leurs congénères sauvages, ils vont cacher le plus longtemps possible leur maladie et de cette manière nous rendent la tache difficile pour pouvoir détecter à temps leurs problèmes de santé.
Lorsqu’on va le remarquer clairement, il est souvent déjà beaucoup trop tard et si l’on ne réagit pas directement, la possibilité va exister que votre perroquet ne pourra plus être sauvé.
Heureusement il existe une solution ou plutôt une mesure de précaution très simple qui est de peser régulièrement votre perroquet.
Dans cet article, je vais vous expliquer comment vous pouvez correctement peser votre perroquet, avec les détails nécessaires et je vous conseille de consulter de bons livres dans lesquels l’espèce de perroquet que vous détenez est correctement et bien décrit.
Dans beaucoup de cas vous allez trouver des informations concernant le poids normal qu’il doit avoir car autant que je ne sache, a ce jour il n’existe pas de « tableaux de poids internationaux ».
Pour commencer, je veux insister sur le fait que tous les oiseaux, dans notre cas, les perroquets possèdent une grande habilité pour cacher leur maladie.
Ils font cela, par nécessité, pour la survie du « groupe ».
Les  rapaces, à la recherche de leur dîner vont en premier lieu partir à la recherche de jeunes oiseaux ou d’oiseaux faibles.  Cela veut dire qu’un oiseau qui est malade et/ou a une santé fragile va directement attirer l’attention et peut donc ainsi rendre tout le « groupe » en danger.
Pour cette raison, un oiseau malade va être rejeté ou délaissé du groupe.
Un oiseau intelligent va donc cacher sa maladie et souffrir en secret.
Sans traitement, sa maladie va continuer à proliférer jusqu’au moment où il ne va plus pouvoir en cacher les symptômes.  Il va alors être assis sur son bâton avec ses deux pattes, mal dans les plumes, il ne va plus réagir activement et au dernier stade se percher tout près de sa mangeoire.
En résumé, au moment où nous allons voir que notre perroquet de compagnie est malade, il est déjà très malade et il est déjà possible qu’il ne soit trop tard.  Pour cette raison, il faut réagir et agir vite et ne plus attendre un jour de plus.
Du fait qu'en, général nous ne possédons pas d'appareils médicaux chez nous, ni d'un laboratoire, nous n'avons que deux manières pour arriver à savoir à l'avance (avant que l'on s'en aperçoive) si notre oiseau est malade.
Une de ces manières est de contrôler ses fientes chaque jour s'il n'y a pas d'irrégularités et la seconde manière est de le peser fréquemment.
Sur le marché américain, il existe différentes balances spéciales pour les oiseaux mais si vous achetez une bonne balance digitale pour les lettres, celle-ci peut aussi très bien servir.
Il faut bien entendu habituer votre oiseau à cet exercice et la meilleure manière est de le peser chaque jour.


Depuis qu'ils étaient jeunes, j'ai habitué mes oiseaux à cette manipulation et maintenant ils descendent directement de ma main sur la balance.
Avec quelque chose vous pouvez les distraire pendant que les chiffres bougent et ceci jusqu'à ce qu'ils restent tranquille un petit moment et voilà, c'est fait.

Quand est ce qu'il est temps de les peser ?
Le poids d'un oiseau change constamment pendant la journée.  Ce sont des êtres qui ne sont pas très lourd et leur poids varie avant ou après le repas.  Le poids peut même être relativement plus bas lorsque vous le pesez le matin directement après leurs premières fientes.
Si vous voulez obtenir une base de données fiable du poids de votre perroquet, alors il faut le peser toujours au même moment.
Personnellement je pèse chaque semaine tous mes perroquets le dimanche matin, par exemple aux environ de 8 h en été et de 9 h en hiver.
Généralement j'attends aussi qu'ils ont fait leurs premières fientes (vous seriez étonné quel volume ces fientes peuvent parfois avoir) et je le pèse avant qu'ils n'aient mangé.
De cette manière, vous pouvez partir sur une base que l'oiseau est "vide" et que vous pourrez constater un poids correct.
Je note le poids et de cette manière je peux contrôler comment leur poids varie de semaine en semaine.
Dans certains bons livres concernant les oiseaux, vous allez trouver les poids de chaque espèce sinon, vous pouvez vous renseigner chez votre vétérinaire, de telle manière que vous avez de quoi comparer.
Lorsque vous faites cela de manière hebdomadaire, alors vous pouvez employer ce poids comme une constante et cela vous aidera à contrôler et à mesurer la santé de votre perroquet.
Lorsque vous pesez les grands perroquets, vous remarquerez que de petites fluctuations peuvent apparaître mais avec des espèces plus petites, souvent il n'y a pas de fluctuation notable.
Comme je l'ai mentionné plus haut, j'emploie une balance pour peser les lettres car une balance "de salle de bain" n'est pas assez précise pour peser des oiseaux.
Par exemple, le poids moyen d'un ara ararauna varie environ entre 800 et 1000 gr.  Le sexe et l'âge de l'oiseau jouent aussi un rôle dans son poids.  De même la liberté de mouvement d'un perroquet dans une petite cage comparé à une grande cage ou une volière va faire une différence de poids
Mon ararauna pèse maintenant (fin de l'hiver) une moyenne de 1030 gr.
De manière relative, le poids de mon ara est un peu haut pour une femelle.
Précédemment elle pesait moins mais elle était aussi plus jeune et depuis que je ne fais plus ses exercices de vols avec elle, elle a pris un peu de poids.
Mon amazona ochrocephala panamensis pèse maintenant 360 gr, le mâle du gris du Gabon 503 gr et la femelle 510 gr.
Ces poids varient de semaine en semaine, un peu vers le haut, un peu vers le bas mais il y a une constante.
Vous voyez qu'il est donc intéressant de bien noter ses poids de telle manière qu'il vous soit directement possible de remarquer quelque chose lorsqu'un oiseau perd du poids.
Il faudrait peser votre perroquet au moins une fois par semaine et noter vos constatations.  De cette manière vous pouvez vous apercevoir des valeurs maximales et minimales.  Si alors, pendant les mesures d'un mois vous remarquez doucement une perte de poids de 10%, vous remarquerez qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec votre oiseau et je vous conseille alors de consulter d'urgence un vétérinaire avant qu'il ne soit trop tard.
Une détection prématurée d'une maladie peut-être guérie dans la plupart des cas à l'aide d'un antibiotique.  Par contre lorsque son état est déjà empiré et que vous le remarquez car il est mal dans ses plumes et que cela devient urgent, son état de santé peut très rapidement s'aggraver et une intervention immédiate est nécessaire si vous ne voulez pas vous retrouver devant l'irréparable.
Pour cette raison, pesez régulièrement votre perroquet, vous pouvez ainsi épargner à votre oiseau et à vous-même beaucoup de souffrance.

La prochaine fois je vais vous parler de la nécessité de donner des vitamines et la manière de l'administrer.