Mars 2014

La perruche Catherine

 

P.R. février 2014
Retravaillé par Bert Van Gils
Traduction : William Vanbeginne

 

Description
La perruche Catherine est une petite espèce de perruches qui est originaire d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud.  Sa longueur est d’environ 16 cm, elle a un bec puissant et a une couleur générale verte avec un patron ligné noir.  Son nom latin prend référence sur cette caractéristique car lineola signifie ligné.  Ce sont des oiseaux calmes que l’on peut détenir et faire reproduire assez facilement.

 


Logement
Du fait de leur longueur restreinte, les perruches Catherine n’ont en principe pas besoin d’une grande volière.  Vous pouvez par exemple les loger par couples dans une grande cage d’élevage de 90 cm de long et de 60 cm de haut et de profond.  Il est préférable, à ce moment-là de pendre le nichoir à l’extérieur de telle manière que les oiseaux puissent utiliser tout l’espace de la volière.  Le nichoir peut d’ailleurs rester accroché toute l’année car en dehors de la saison de reproduction il est aussi employé pour y dormir ou se reposer.

En dehors de la saison de reproduction il est possible de loger les perruches Catherine en groupes, bien entendu alors dans une plus grande volière que la cage d’élevage décrite ci-dessus.  Pour des oiseaux en colonie, il est préférable de prévoir plusieurs endroits où les nourrir (aussi l’eau) de telle manière qu’un oiseau dominant ne puisse pas interdire l’accès à la nourriture aux autres oiseaux.  De toute façon, il vaut mieux bien surveiller les oiseaux afin de voir s’il y a une certaine agression entre certains spécimens.  Et en fin de compte il est préférable de garder les mâles et femelles séparées dans deux volières distinctes.  Lorsqu’en début de saison vous voulez reformer le couple et le reloger dans la cage d’élevage, il faut les reloger au même moment et ensemble.

Prévoyez dans leur cage ou volière des branches naturelles car les perruches Catherine sont connues pour avoir des problèmes aux pattes comme par exemple des ongles aux doigts qui grandissent trop.

 

Alimentation
Les perruches Catherine ont un grand appétit et peuvent surprendre l’éleveur avec la quantité de nourriture qu’elles mangent chaque jour.  Elles raffolent de fruits et de légumes, en plus, bien entendu, d’un bon mélange de graines et/ou d’extrudés et d’autres pâtées.

Comme pratiquement toutes les espèces de perruches et perroquets, il est important qu’elles reçoivent une nourriture variée et ceci à partir de leur plus jeune âge.  De cette manière, elles apprennent à connaître différents goûts et vous ne finissez pas avec des oiseaux qui ne mangent que des graines.

Mes oiseaux reçoivent chaque jour des fruits et des légumes comme du maïs, des petits pois, des carottes, des choux fleurs et différentes autres sortes, dépendamment de la saison.  Ils ont toujours à leur disposition des extrudés.  Les nouveaux arrivants doivent s’y habituer mais jusqu’à présent, tous ont appris à manger des extrudés.  De temps en temps ils reçoivent aussi des vers de farine vivants et des cocons de fourmis congelés mais pas tous les oiseaux ne les mangent.

En dehors de la saison de reproduction, tous les couples reçoivent une fois par semaine un peu de pâtée à l’œuf dans laquelle je mélange un peu de biscuit, des graines chia et de la spiruline.  Ce dernier est un supplément qui est constitué d’une algue, riche en vitamine, minéraux, acides aminés etc…  Pendant la période de reproduction ils reçoivent chaque jour de la pâtée à l’œuf avec du biscuit, deux fois par jour une portion de fruits et de légumes et plus d’extrudés.  De temps en temps je rajoute un supplément dans l’eau de boisson, lorsque l’on arrive tout doucement à la saison de reproduction.

 

L’élevage
Il est préférable de ne pas laisser les perruches Catherine se reproduire avant l’âge de 12 mois.  La première nichée peut aussi ne pas se passer convenablement.  Ne soyez pas découragés, chez la plupart des couples tout s’arrange un peu plus tard.

J’emploie deux types de nichoirs.  Un nichoir standard pour perruches ondulées (15 x 15 x 25) et en plus un nichoir couché qui est constitué de deux compartiments.  Tous les nichoirs ont une petite fosse, j’ai remarqué que de cette manière il y a moins de risques que les jeunes aient les pattes étalées.  Le nichoir à deux compartiments donne la possibilité au mâle d’être également dans le nid sans qu’il dérange la femelle.  Il peut ainsi de temps en temps nourrir sa femelle ou de temps en temps prendre place à côté de sa femelle.  Ce type de nichoir est aussi plus intéressant pour les jeunes car ils peuvent déjà partir un peu en découverte et passer d’un côté à l’autre lorsqu’ils sont en âge de quitter le nid.  Les jeunes oiseaux qui ont déjà quitté le nid retournent parfois dans celui-ci lorsqu’ils croient qu’il y a un danger.

Le fond du nichoir est couvert de sciure et de copeaux de bois.

Les couples qui ont un nichoir type « perruches ondulées » veulent parfois rejeter beaucoup de ces matériaux à l’extérieur.  Personnellement je rajoute alors lorsque les œufs ont été pondus.  Je veille que tous les couples permettent et soient habitués au contrôle du nid, chez la plupart des couples ceci se passe relativement rapidement.

Pendant la couvaison (20 – 21 jours) le mâle va parfois tenir compagnie à la femelle.  Le moment de quitter le nid peut être très différent, de 5 à 8 semaines après l’éclosion.

Bien qu’il est possible de ré accoupler des oiseaux âgés, il est important de bien faire attention que le nouveau couple s’entende bien car sinon les résultats de reproduction seront décevants.  Chez certains couples, le lien semble bon mais il n’y a quand même pas de progéniture.  A ce moment-là, il y a différentes choses que vous pouvez essayer.  Placez le couple dans un nouvel espace de reproduction avec un nichoir mais gardez le nichoir fermé encore pendant deux semaines.  Ceci leur donne le temps de s’habituer à leur nouvel environnement mais ils vont aussi être curieux envers le nichoir.  Lorsque vous ouvrez le nid, donnez-leur aussi un peu de matériaux comme de la fibre de coco avec laquelle ils vont pouvoir construire un nid.  Si ces différentes mesures ne fonctionnent pas, alors il faut considérer d’accoupler les oiseaux avec un autre partenaire (ou de les faire sexer afin d’être sûr que vous avez bien un mâle et une femelle !)

 

La différence entre sexes
Ceci n’est pas facile à reconnaître chez les perruches Catherine.  Certains éleveurs regardent la largeur de la tête et du bec ou la quantité de noir dans la queue.  Peu de noir pourrait être le signe d’une femelle et vice-versa.  Chez les lutinos cela devient donc déjà beaucoup plus compliqué.  Régulièrement, certains oiseaux sont donc  jugés de manière erronée au niveau sexe.  Si vous voulez être totalement sûr, alors il est préférable de laisser faire un test de sexage par ADN.  L’endoscopie est une très bonne option chez la plupart des psittacidés mais chez la « petite » perruche Catherine une solution moins appropriée.

 

Comme animal de compagnie
Les perruches Catherine sont certainement de bons oiseaux de compagnie.  Elles ont l’avantage qu’elles ne sont absolument pas bruyantes, elles peuvent apprendre à siffler, elles sont petites et n’ont pas besoin d’une très grande cage.  Il existe différente mutations de couleur dans lesquelles vous pouvez choisir et elles ne sont pas difficiles au niveau nourriture et soins.  Idéales donc pour un amateur débutant !

 

Mutations de couleur
Il existe déjà beaucoup de mutations de couleur chez la perruche Catherine.  Nous sommes à un point que beaucoup (même des vertes) d’oiseaux sont porteurs pour une, voire différentes mutations.  Lorsque vous élevez avec un couple dont vous ne connaissez pas l’origine, vous pourrez donc vous attendre à obtenir différentes couleurs de jeunes dans le nid.  Les mutations de couleur sont jolies et pour beaucoup d’amateurs un chouette extra, mais n’oubliez pas que la couleur sauvage est aussi un oiseau très attractif et qu’il est important pour l’élevage que des oiseaux de couleur sauvage continuent à exister.

Voici quelques mutations de couleurs de la perruche Catherine en Europe : Lutino, bleu, turquoise, facteur foncé, violet, misty et ailes grises.

 

Conclusion
La perruche Catherine est un oiseau attractif sous différents angles, aussi bien comme animal de compagnie, pour la reproduction et pour les amateurs de mutations de couleur.  Ce n’est pas un miracle s’il s’agit d’une espèce bien populaire.