Octobre 2012

La perruche alexandre

(Psittacula eupatria)

P.R. 2012
Réalisé par Chari Swinnen
Traduction:  Philippe Sautelet

De sang royal
La perruche alexandre est déjà connue depuis longtemps et était auparavant considérée comme destinée « uniquement à la noblesse ». Elle fut introduite en Europe par Alexandre le Grand et on peut se demander ce que les éleveurs de cette époque ont pensé quand ils ont vu ces beaux oiseaux pour la première fois. Les plumes raides, la belle posture et la beauté générale de cette espèce laisse indubitablement une impression inoubliable à ceux qui étaient choisis pour les détenir et pouvoir les élever. Si nous revenons à l’époque actuelle, nous voyons que les perruches alexandre sont détenues par toutes les classes partout dans le monde. Il y a encore toujours la grande question de leur beauté et de la facilité de les soigner et de les élever. La perruche alexandre est parfois confondue avec la perruche à collier et particulièrement la sous-espèce la plus grande (Psittacula krameri manillensis). Le fait que la perruche alexandre est plus grande et possède une tache brun rouge sur ses épaules permet de les distinguer. La manière dont on les détient actuellement a fort changé et a été améliorée. Cet article traitera des soins et de l’élevage pour cette espèce.

Logement
Les perruches alexandre sont de grands oiseaux et devraient disposer d’une grande volière avec l’espace nécessaire pour pouvoir voler et exploiter toutes leurs capacités. Une volière traditionnelle de 4,5 m de long, 1 m de large et 2 m de haut devrait leur fournir suffisamment d’espace. 2/3 des côtés et le toit devraient être couverts pour les protéger des intempéries. La volière devrait être construite en aluminium ou en acier car une volière en bois serait détruite par ces rongeurs invétérés. Idéalement, il faudrait placer une grande porte sur l’arrière de la volière pour pouvoir la nettoyer facilement et une petite porte pour accéder aux mangeoires. Un sas pour empêcher les oiseaux de s’échapper est fortement conseillé et il peut servir d’endroit pour conserver la nourriture, les nichoirs et pour accrocher une lampe de nuit. Du béton, du gravier, de la pierre naturelle ou d’autres matériaux peuvent tous être employés pour recouvrir le sol. L’avant de la volière devrait donner la possibilité aux oiseaux de prendre des bains de soleil ou de se mettre sous la pluie. S’il pleut rarement ou si la température est trop élevée, il faudrait installer un brumisateur ou un système d’arrosage. Les deux peuvent être utilisés pour refroidir l’élevage et donner aux oiseaux l’occasion de se baigner et de maintenir leurs plumes en bon état. Différentes espèces de palmier et de roseau peuvent être prévues dans la volière pour permettre aux oiseaux de les ronger, pour garder la fraîcheur et pour donner un aspect plus naturel. La détention en groupe de ces oiseaux est possible car ils sont de nature sociable. Une plus grande volière est alors nécessaire et plusieurs mangeoires et perchoirs doivent être présents. Normalement, les perruches alexandre ne sont pas agressives mais chaque espèce détenue en groupe doit toujours être surveillée. Cette situation de groupe est idéale pour les jeunes sortant du nid et servira souvent comme une sorte de sélection naturelle. Les perchoirs seront de préférence grands et en bois dur comme l’eucalyptus. Il faudra régulièrement les remplacer si d’autres branches ou jouets à ronger n’ont pas été prévus.

Valeur ajoutée
Ajouter quelque chose à l’environnement d’une perruche alexandre est aussi simple qu’essentiel. Des branches fraîches ou d’autres choses à ronger devraient toujours être mis à leur disposition. Un jeu alimentaire est bon pour leur santé mentale et peut contribuer au développement de la coordination des jeunes oiseaux. On peut les fabriquer soi-même à partir de matériaux naturels ou on peut les acheter dans des magasins spécialisés. Les graines d’une plante australienne ‘Swamp Bloodwood Corymbia ptychocarpa’ sont très grosses et représentent le jouet alimentaire idéal pour les perruches alexandre mais c’est surtout l’imagination du propriétaire qui déterminera la stimulation de ses oiseaux. Comme les perruches alexandre sont de nature sociable, on peut les placer en groupe dans une plus grande volière et ainsi, ils pourront se stimuler mutuellement et affirmer leur comportement naturel.

Alimentation
Comme la perruche à collier, la perruche alexandre n’est pas difficile et accepte presque tout ce que les autres perruches exotiques mangent. Une bonne qualité de graines sèches ou de pellets et de l’eau fraîche est déjà sûrement une bonne base. Un mélange journalier de fruits et de légumes est un bon complément. Ces oiseaux aiment les épis de maïs et les piments.

On peut leur donner le maïs sur un bâton, en morceaux ou mélangé avec les légumes et les fruits. Les graines trempées ou germées sont aussi excellentes, surtout pendant la reproduction. Des œufs peuvent aussi être donnés, toute l’année ou seulement en reproduction, mais toujours cuits dur et moulus. Les amandes sont appréciées mais ne leur offrir qu’en quantité modérée. Ces oiseaux goûtent volontiers ce qu’on leur présente. On peut donc tout essayer et voir si c’est accepté. Les fleurs, les graines ou les bourgeons d’arbres non-toxiques peuvent également entrer dans leur alimentation.

La quantité de nourriture, surtout les fruits et les légumes, doit être augmenté pendant la reproduction.

Détermination du sexe
Les perruches alexandre ont un dimorphisme sexuel et on peut distinguer les femelles des mâles de par l’absence d’une tache sur la nuque, leur queue plus courte, une couleur un peu plus terne, la forme de la tête et leur mandibule supérieure plus petite.

Chez le mâle, la tache sur la nuque ne peut apparaître qu’au 14ème mois, mais il ne sera complètement coloré qu’à partir de la 2ème ou de la 3ème année. Des oiseaux immatures ressemblent donc tous aux femelles, mais sans la tache sur les épaules. La détermination du sexe des jeunes oiseaux est donc difficile et l’examen ADN ou l’endoscopie seront nécessaires.

Elevage
Les perruches alexandre s’élèvent facilement, parfois même très facilement. Ce sont souvent des parents assidus. En Australie, la saison de reproduction commence souvent en juillet. Ils nichent aussi bien dans des nichoirs naturels que dans des nichoirs faits main de différents types. Du bois dur robuste devrait être employé car ces oiseaux aiment ronger. Ils pourront littéralement détruire le nichoir complètement jusqu’au point de voir la femelle sur ses œufs par les trous qu’ils auront créés. Les plaques métalliques qu’on appliquera autour du nichoir et du trou d’envol aideront parfois à empêcher cette destruction. Le nichoir devrait être muni de petits blocs de bois que la femelle peut ronger. Une échelle intérieure solide est nécessaire pour faciliter l’accès au nid. A l’âge de 3 ou 4 ans, ils sont matures même si cela se passe parfois plus tôt. Lors du début de la saison de reproduction, les mâles commencent à nourrir fréquemment les femelles. Lorsque la cour a commencé, la femelle consacrera de plus en plus de temps au nid pour le préparer. Des copeaux de bois ou un mélange de mousse et de bois peuvent être utilisés. La femelle prépare l’intérieur du nid en déplaçant les matériaux, en rongeant l’intérieur et de temps en temps, en jetant le matériel hors du nid. On peut rajouter des matériaux mais souvent, la femelle ne garde que ce dont elle a besoin. Une ponte normale compte de 2 à 4 œufs, avec une durée de couvaison de 26 à 28 jours, dépendant du fait que la femelle a commencé à couver dès le 1er œuf, ce qu’elles font souvent. Le mâle ne participe pas à la couvaison, mais il nourrira toujours sa femelle. Comme déjà mentionné, les perruches alexandre sont de très bons parents et la seule chose que le propriétaire doit prévoir est de donner suffisamment de nourriture aux deux parents pour nourrir leurs jeunes. La quantité de nourriture et la fréquence doivent être augmentées avec des fruits et légumes en suffisance pour donner aux jeunes un bon départ dans la vie. On peut aussi leur donner de la pâtée aux œufs. Si l’on donne une alimentation limitée, les jeunes peuvent être un peu chétifs lors de la sortie du nid, ce qui n’est pas le but. Les perruches alexandre essayeront même de nourrir leurs jeunes dans les pires conditions mais la tâche de l’éleveur est quand même de les soigner au mieux.

Quand les jeunes quittent le nid après 6-7 semaines, ils volent souvent maladroitement et ils se heurtent au grillage. Pour éviter les blessures, il vaut mieux placer quelques branches et leurs feuilles, comme un palmier, au bout de la volière. On peut retirer les jeunes des parents à partir de 3-4 semaines. Souvent, une deuxième ponte suivra si on pratique de la sorte. On peut tranquillement placer ensemble les jeunes dans une grande volière avec d’autres perruches alexandre pour les mettre plus tard en couple dans une cage individuelle.

L’élevage en groupe
La perruche alexandre est une race très pacifique  et est le candidat idéal pour l’élevage en groupe, ce qui se passe aussi à l’état sauvage. Il faudra évidemment prévoir une plus grande volière en fonction du nombre d’oiseaux. Des mangeoires et des nichoirs supplémentaires seront nécessaires. Il est conseillé que chaque couple dispose de deux nichoirs de sorte qu’ils puissent choisir. Les mêmes règles générales qui sont valables pour l’élevage par couple valent aussi pour l’élevage en colonie. Beaucoup d’éleveurs donnent la préférence à un couple par volière mais si on possède une large volière, cela vous donnera beaucoup de satisfaction de les voir évoluer ensemble.

Qualités en tant qu’animal de compagnie
Il y a peu d’oiseaux meilleurs que la perruche alexandre en tant qu’animal de compagnie. Ces géants amicaux qui sont très doux apprennent parfois à parler et développent une relation active avec leur propriétaire. Des oiseaux élevés main restent souvent apprivoisés toute leur vie et pourront malgré tout se reproduire. Si on soigne correctement ces oiseaux, on peut normalement les garder longtemps, ce qui est agréable autant pour l’oiseau que le propriétaire.

Conclusion
La perruche alexandre est un oiseau idéal en volière ou comme animal de compagnie pour ceux qui se donnent le temps de satisfaire leurs besoins. On en recevra beaucoup d’affection et ils seront aussi beaux que lorsqu’Alexandre le Grand les vit pour la première fois.

 

Jeune Perruche Alexandre, mutation lutino; élevage 2012