Septembre 2012

La conure de Finsch

Aratinga finschi (Salvin 1871)

Texte de H.W.J. van der Linden
Traduction: Philipe Sautelet

 

Aire de répartition
Du sud du Nicaragua jusqu’à l’ouest du Panama

Description de l’espèce
Taille : 28 cm
Mâle et femelle : front, rouge intense s’étalant sur toute la largeur du bec pour s’étendre jusqu’au milieu de la couronne et le long des yeux.
Plumage à prédominance verte; arrière de la tête, nuque, côtés de la tête, manteau, dos, croupion, plumes du dessus de la queue, couvertures alaires, cou et dessus de la poitrine vert gazon foncé; zone oculaire vert un peu plus clair, légèrement plus jaunâtre; poitrine, ventre, flancs, cuisses, zone anale et plumes du dessous de la queue vert gazon, le vert est fréquemment parsemé de petites plumes rouges principalement sur le cou et la poitrine; courbure alaire et alune ainsi que les plumes du dessous de l’aile variant du rouge orange au rouge.
Rémiges vert gazon foncé légèrement grises aux extrémités. Dessus des rectrices vert gazon foncé; dessous jaune olive. Yeux foncés avec un iris brun rouge. Le cercle oculaire nu est de couleur crème. Bec de couleur corne et cire de couleur chair. Pattes gris brunâtre; ongles gris noir.

Biotope
Plaines et basses montagnes surtout sur des territoires ouverts ou semi-ouverts et faiblement boisés, mais aussi des terres d’agriculture semi-ouvertes et des prairies où les zones boisées ont été remplacées par des campagnes ouvertes. En fonction des saisons, également dans les campagnes montagneuses semi-ouvertes jusqu’à 1600 m.

Statut de la population sauvage
Présents en grand nombre, la population augmente même localement.

Mode de vie
Oiseaux migrateurs ; en dehors de la période de reproduction, en petits groupes de 6 à 10 oiseaux, parfois en nuées de plus de 100 individus. Dans un groupe, les couples gardent un contact étroit. Le soir, ils recherchent des arbres dortoirs et ils forment d’énormes colonies de plusieurs centaines. Ces oiseaux se tiennent souvent dans le feuillage touffu des arbres en quête de nourriture. Ils se nourrissent de graines, de fruits, de noix, de baies et des parties vertes des plantes. En période de récolte, ils causent des dégâts aux champs de grains. Leurs habitudes de reproduction ne sont pas bien connues mais ils utilisent probablement les trous des arbres pour leur nid.
Période naturelle de reproduction à partir de juillet.

Informations générales
Extrêmement rare en captivité, également dans leur pays d’origine, importée que sporadiquement en Europe.
Premiers résultats de reproduction en 1988 en Allemagne.

La réglementation européenne en matière de détention et de commerce d’espèces d’animaux et de plantes menacées à l’état sauvage.
La conure de Finsch est reprise dans l’Annexe B du Règlement Européen de Base. Dans le Règlement de Base (EG) nr. 338/97, les règles sont établies pour l’importation, l’exportation, la réexportation, le transit, le transfert de propriété et les transactions commerciales.

Comportement
Oiseau solide après acclimatation; calme de nature; faible besoin de ronger; cri puissant; hors période de reproduction, pacifique envers les autres espèces; se baigne volontiers.

Logement et soins
Les loger par couple dans une volière métallique de minimum (Lxlxh) 2,5 x 1 x 2 m avec un abri fermé de (Lxlxh) 1 x 1 x 2 m, qui sera au moins protégée du gel pendant les mois d’hiver et où la clarté sera assurée pour environ 12 heures. Dans l’abri, accrocher plusieurs nichoirs naturels épais qui serviront aussi de dortoirs; dimensions du bloc de 50 à 60 cm de haut, diamètre de 22 à 25 cm, trou d’envol de 6 cm; à l’intérieur du nichoir sous le trou d’envol, ajouter quelques marches pour faciliter l’entrée et la sortie. Sur le fond du nid, déposer une couche de sciure ou de copeaux, pas de tourbe (formation de moisissure!); laisser les nichoirs toute l’année. Placer des parois entre les abris contigus, utiliser un double grillage entre les volières.
Leur donner régulièrement des branches fraîches à ronger. Prévoir journellement une soucoupe avec de l’eau dans laquelle ils pourront se baigner.

Alimentation
Comme base, on peut leur donner un mélange pour grandes perruches dans lequel on retrouvera les graines suivantes : blé, orge, avoine, riz paddy, dari rouge et blanc, niger, divers millets, alpiste, chanvre, carthame et 10-15% de graines de tournesol; donner aussi des graines trempées ou germées. Les épis de maïs mi-mûrs sont bien acceptés, comme l’avoine mi-mûre et le blé en épi, et toutes sortes de graines mi-mûres d’herbes diverses. Egalement des fruits comme la pomme, des baies d’églantier, mais aussi des baies de buisson ardent et de sorbier des oiseaux; des légumes surtout carottes et salades. Distribuer journellement de la pâtée aux œufs (rationnée), éventuellement complétée hebdomadairement de nourriture pour insectivores (pâtée pour insectivores ou pâtée universelle).
Veiller à changer l’eau de boisson journellement. Du gravier, du grit et un bloc minéral doivent être en permanence à leur disposition.
En période de reproduction, distribuer en principe la même nourriture mais donner de la pâtée aux œufs sans limite, c.à.d. autant que les oiseaux en mangent. Du vieux pain trempé dans du lait est aussi apprécié durant cette période.

Elevage
Il y a peu d’éleveurs qui ont réussi la reproduction de cette espèce, plutôt parce qu’il y a peu d’exemplaires détenus en captivité, car l’élevage de ces oiseaux ne semble pas être particulièrement difficile, en regard des expériences du parc d’oiseaux de Walsrode. Pour être en condition de se reproduire, les oiseaux doivent être âgés d’environ deux ans. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel, de sorte qu’il faut sexer les oiseaux pour déterminer leur sexe. Ils commencent leur saison de reproduction à partir d’avril. La ponte se compose habituellement de 3 à 4 œufs, parfois 5, qui sont pondus avec un intervalle de deux jours. La femelle couve seule; durée d’incubation de 23 jours. Lors de l’éclosion, les jeunes ont un petitduvet blanc, qui en vieillissant devient gris. Quand les jeunes ont 14 jours environ, les yeux s’ouvrent et ils doivent être bagués; bague de 6 mm. Ils restent au nid environ 8 semaines. Lorsqu’ils quittent le nid, leur tête est encore totalement verte.
Quand il y a des jeunes, les parents peuvent être particulièrement agressifs. Tenez en compte lors du contrôle du nid.
Les conures de Finsch qui viennent de sortir du nid sont fort peureuses et craintives. Il vaut donc mieux masquer l’avant de la volière avec quelques branches de pin ou quelque chose de semblable afin que les jeunes oiseaux se blessent moins vite.
Les jeunes oiseaux seront indépendants quatre semaines après la sortie du nid.

Mutations : aucune