Septembre 2011

 

Le Touï para

Brotogeris chrysopterus

 

Néerlandais:  Goudvleugelparkiet
Anglais: Golden-winged parakeet

P.R. juin 2011

Par Van Aelst Marcel
Traduction: Philippe Sautelet

 

Le touï para appartient au genre des perruches à petit bec. Il se retrouve au Brésil, au nord de l’Amazone dans les états de Roraima et d’Amapa, en Guyane Française, au Surinam et à l’est du Venezuela.
Il doit son nom à la tache jaune orange des ailes. Nous trouvons sur le menton une tache orange brun et la bande frontale est brun foncé. Le reflet bleu sur la couronne s’étend jusqu’aux joues et le dessous des ailes est bleu. La couleur principale est verte, plus foncée vers les ailes et le dos. Les pattes et les cuisses sont brun jaune clair. Avec une grandeur de 16 cm, c’est le plus petit des brotogeris avec la plus petite queue. Le bec est de couleur corne, le cercle oculaire nu est blanc et l’iris est brun foncé.

Leur habitat se répartit, selon l’aire de répartition, entre les terres profondes et des hauteurs jusqu’à 1200 m. Ils vivent de préférence dans les forêts tropicales jusque dans les forêts brumeuses des montagnes, mais également dans les savanes et les zones marécageuses couvertes de végétation. Ils s’installent très volontiers sur les cimes des hauts arbres balancés par le vent et leur période de reproduction dans leurs pays d’origine court de novembre à avril. Comme nids, ils choisissent des termitières, des cavités dans les arbres ou des trous de pic abandonnés. Ils y pondent de 2 à 4 œufs de couleur blanche. Durant cette période, ces oiseaux partent en groupes à la recherche de nourriture. Leur population semble rester assez stable malgré la destruction de leur milieu vital.

En 1878, le touï para arriva pour la première fois en Europe et depuis, seul un petit nombre de ces oiseaux a été importé et on ne le rencontre donc que très peu dans nos volières.

Cette espèce est assez passive dans de petites volières ou dans des cages. Par contre en groupe, ils sont toujours en mouvement. Pour l’élevage, nous conseillons de les placer par couple car autrement, des combats s’ensuivent. Pendant l’hiver, il faut les garder à l’abri du gel vu qu’ils sont fort sensibles au froid et à l’humidité. Mes oiseaux sont logés dans des volières intérieures chauffées.

Nos oiseaux reçoivent un mélange pour perruches, quotidiennement des graines germées, de la pâtée aux œufs et pendant l’élevage des jeunes, du pain trempé dans du jus de fruits pour bébé. En plus de cela, leur sont présentés une grande variété de fruits et légumes qui constituent une grande partie de leur alimentation journalière. Ils mangent beaucoup et ils ne sont pas difficiles. Dès que nous leur donnons quelque chose de nouveau, ils le testent immédiatement. Le pissenlit et le mouron des oiseaux sont des aliments excellents pour eux.

Chez un ami, j’ai appris qu’il accrochait dans la volière une pierre à ronger comme nichoir. Pour ceci, il utilise une brique Ytong qui est légèrement creusée et qui est pourvue d’un perchoir près du trou d’envol. A leur tour, ses oiseaux creusent profondément dans la pierre et construisent alors le nid comme ils le feraient vraisemblablement à l’état sauvage dans les termitières. Nous les aidons un peu pour que les cavités aient une dimension de 14 à 17 cm.

Après plusieurs échecs, la femelle pondit de nouveau 4 œufs qui étaient tous fécondés. Après une couvaison de 26 jours, tous les 4 ont éclos. Dès le début, ils furent excessivement bien soignés et après 6 à 7 semaines, ils quittèrent le nid. Il a fallu attendre 3 semaines supplémentaires pour qu’ils soient totalement indépendants et qu’ils ne soient plus nourris par leurs parents. C’était vraiment un spectacle splendide de voir les jeunes et leurs parents dans la volière. L’année suivante, ceux-ci ont de nouveau mené au terme sans problème une nichée de 5 jeunes.

Les différentes sortes de brotogeris :
Brotogeris tirica – Touï tirica (23 cm)
Brotogeris cyanoptera – Touï de Deville (18 cm)
Brotogeris versicolorus – Touï à ailes variées (22 cm)
Brotogeris chiriri – Touï à ailes jaunes (22 cm)
Brotogeris pyrrhopterus – Touï flamboyant (20 cm)
Brotogeris jugularis – Touï à menton d’or (18 cm)
Brotogeris chrysopterus – Touï para (16 cm)
Brotogeris sanctithomae – Touï à front d’or (17 cm)